Madame lit une citation

Charlevoix, Virginia Woolf et moi

Madame lit

DSCN4200

Ce soir, je vous offre des photos que j’ai prises du fleuve St-Laurent lors de mon séjour dans Charlevoix. Pour les accompagner, voici une très belle citation de Virginia Woolf tirée de son roman Les Vagues. J’ai lu ce récit il y a plus d’une dizaine d’années. C’est mon préféré de cette grande écrivaine britannique. Je vous le conseille si vous désirez plonger vous aussi dans les vagues de la vie…

Pourtant, la vie est supportable, la vie a de bons moments. Lundi est escorté par mardi, puis mercredi leur succède. L’esprit s’élargit d’année en année comme le tronc d’un chêne; le sentiment du moi se fortifie ; la douleur même se fond dans la sensation de cette continuelle croissance. Les soupapes de l’esprit s’ouvrent et se ferment sans cesse avec une précision musicale de plus en plus parfaite; la hâte fébrile de la jeunesse trouve son emploi, et tout l’être semble manoeuvrer avec…

Voir l’article original 55 mots de plus

Catégories: Madame lit

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s