Le monde comme perte et l’art comme salut dans l’univers de Réjean Ducharme

Madame lit son analyse de Ducharme…

Madame lit

DSCN4231

Le monde comme perte et l’art comme salut dans quelques romans de Réjean Ducharme; synthèse sous forme de tableau d’un travail que j’ai rédigé dans le cadre d’un cours donné par Mme Beaudet sur Réjean Ducharme.

Sujet du travail :  Réjean Ducharme présente un univers déchiré entre le noir du monde et la pureté de l’art.  Les personnages expriment la dualité : le monde comme perte et l’art comme salut.

Personnages ducharmiens Monde comme Perte
 Univers = personnages marginaux, asociaux, qui tentent de se libérer, de se détacher des règles imposées par la société. Mille Milles (Le Nez qui voque), Bérénice (L’avalée des avalés), Bottom (Dévadé), André (Va Savoir), Johnny (Gros mots) on tous une vision particulière du monde.

Thème : description de l’univers et d’eux-mêmes = témoigne d’une difficulté de vivre qui s’étend jusqu’à l’horreur de vivre.

 

«Tout le monde meurt ici. Mais en ce siècle pourri, en cette…

Voir l’article original 1 005 mots de plus

Catégories: Madame lit

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s