Madame lit Cloth Lullaby; The woven life of Louise Bourgeois

Image1_cadreChère lectrice, Cher lecteur,

Permettez-moi de vous présenter un magnifique livre pour enfants Cloth Lullaby; The woven life of Louise Bourgeois écrit par Amy Novesky et illustré par la talentueuse Isabelle Arsenault. Ce bouquin pour enfants est paru en français aux Éditions La Pastèque sous le titre Une berceuse en chiffons, la vie tissée de Louise Bourgeois. Connaissez-vous Louise Bourgeois (1911-2010)? Cette dernière est une grande artiste internationale et elle a marqué le 20ièmesiècle. À Ottawa, nous avons la chance de pouvoir admirer un exemplaire d’une de ses célèbres sculptures du nom de Maman devant le musée des Beaux-arts du Canada. Maman est une araignée mesurant plus de 10 mètres de hauteur.

Dans le livre Cloth Lullaby; The woven life of Louise Bourgeois, l’auteure présente le lien unissant l’artiste à sa maman, elle soulève également la naissance de Louise en tant qu’artiste et elle brosse un tableau des souvenirs qui ont imprégné l’imaginaire de l’enfant. Elle nous raconte l’histoire de Louise, une petite fille qui vivait dans une maison située près d’une rivière. En grandissant, sa mère lui a montré à restaurer des tapisseries et à dessiner sur les espaces vides car elle exerçait la profession de tisserande. La mère apparaît comme une araignée tissant sa toile en la réparant. Louise a pu ainsi développer son sens des couleurs et des formes. Pour la mère et l’enfant, un lien fort s’est développé autour des tapisseries, des couleurs et des tissus…

Louise’s mother was her best friend. Delibarate… patient, soothing…subtle, indispensable… and useful as an araignée (spider).

Adulte, Louise a décidé d’étudier les mathématiques à la Sorbonne, mais elle a réalisé que ces dernières étaient incertaines comme la vie.

Durant ses études, Louise a dû vivre le deuil de sa mère; elle s’est alors tournée vers l’art pour mettre en application ce qu’elle connaissait. Elle s’ennuyait tellement de sa mère qu’elle a créé des araignées géantes en sa mémoire. Car :

Her mother was not unlike a spider, a repairer of broken things. If you bash into the web of a spider, she doesn’t get mad. She weaves and she repairs it.

Louise est devenue par la suite une grande artiste car elle a suivi le chemin tracé par sa maman…Image2_cadre

Comme vous vous en doutez, j’ai adoré ce récit! Quel plaisir à la fois de le lire et de pouvoir contempler les magnifiques illustrations d’Isabelle Arsenault. J’admire énormément son travail. C’est elle qui a illustré Jane, le renard et moi et Virginia Wolf. Dans une entrevue, Isabelle Arsenault a mentionné concernant le choix singulier qu’elle a fait par rapport à sa palette de couleurs :

Mon choix de couleurs est inspiré de la vie et de l’œuvre de Louise : le rouge, récurrent dans son travail, ainsi que le bleu et le rose qui forment la toile de base de ce livre. Ce sont en outre des tons que j’affectionne particulièrement. Je pense que j’ai pu être plus audacieuse pour ce projet, car les couleurs étaient des éléments constitutifs du processus créatif de Louise.

De plus, le récit met l’accent sur la thématique de l’eau par le biais de la rivière. La maison des Bourgeois était située près d’une rivière. Le cours d’eau permettait à la famille d’arroser les fleurs du jardin et il servait de moyen pour teindre la laine et pour travailler les fils se retrouvant dans les tapisseries. La couleur bleu aura un impact dans l’art de Louise Bourgeois et elle est bien représentée par le biais de la rivière en tant que fil du récit…

Louise followed the river to Paris, where it flowed into the Seine.

C’est une belle histoire… elle nous parle du pouvoir de l’imagination, des souvenirs imprégnés en nous, d’une araignée qui a bien tissé sa toile… Un livre pour se faire plaisir, pour faire connaître une grande artiste à son enfant, un livre lumineux qui nous décrit une vie…

Image3_cadre

J’ai découvert cette vidéo qui présente le livre et vous pourrez voir les sublimes illustrations d’Isabelle Arseneault.

Voici trois photos de Maman de Louise Bourgeois devant le musée des Beaux-arts du Canada à Ottawa. Ces photos ont été réalisées par M. Robert Benoit. Je le remercie pour ces dernières!

Maman_RB1

mamanRB2

 

mamanRB3

Connaissiez-vous Louise Bourgeois? Avez-vous déjà vu une de ses sculptures?

Bien à vous,

Madame lit

Cloth Lullaby; The woven life of Louise Bourgeois (2016), par Amy Novesky (auteur) et Isabelle Arsenault (illustratrice). New York : Abrams books for young readers.

Arsenault, I. (2016). Une berceuse en chiffons, la vie tissée de Louise Bourgeois; Rencontre avec l’illustratrice Isabelle Arsenault. Récupéré de http://www.milkmagazine.net/une-berceuse-en-chiffons-la-vie-tissee-de-louise-bourgeois/

Vidéo : rzeczownik.com. (2016, 13 mai). Cloth Lullubay/ Amy Noverki i Isabelle Arsenault [Vidéo en ligne]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=ZVsZnel_ifk

Catégories: Lecture du moment

Tagged as: ,

43 commentaires »

  1. J’ai eu la chance de voir cette monumentale sculpture lors de mon séjour à Ottawa. Quelle grande artiste que Louise Bourgeois. Je n’aurais jamais pensé qu’elle soit accessible à des enfants. Mais ce livre a l’air d’être une réussite dans dans l’approche que graphiquement. Merci pour cette découverte.

    J'aime

    • C’est un bien bel hommage à cette grande artiste. Ce livre est très réussi en ce qui concerne les illustrations et les thèmes! Une belle découverte surtout que je peux observer cette sculpture quotidiennement… Elle fait partie de notre paysage. Au plaisir!

      J'aime

    • Oui! La Pastèque offre de belles propositions de lecture et cette maison d’édition publie des petits bijoux littéraires! J’espère que vous avez apprécié l’araignée de l’artiste que l’on peut voir à Ottawa! Au plaisir!

      J'aime

  2. Vraiment magnifique ! Merci beaucoup pour cette découverte que je vais m’empresser de consulter en librairie et, sans doute, d’offrir à une de mes nièces qui devrait être très sensible à cet ouvrage 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. C’est magnifique! Je l’avais repéré dans les parutions de la Pastèque. Et j’aime tellement les illustrations d’Isabelle Arsenault, que j’ai découvertes grâce à tes billets. J’ai très envie de me l’offrir:-)
    Et j’en ferai profiter ma fille aussi bien sûr car la relation entre Louise et sa mère est très belle. Merci beaucoup pour cette chronique

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime vraiment beaucoup, cela a l’air d’être un très beau livre, aussi bien dans le fond que dans la forme. 🙂 J’ai vaguement entendu parler de Louise Bourgeois mais cela me donne très envie d’en savoir un peu plus sur son œuvre… bien que je sois déjà une grande fille! 🙂
    Je te souhaite un excellent dimanche! 🙂 De mon côté, je continue d’explorer l’univers des contes avec ceux de Perrault cette fois-ci, que j’ai hâte de chroniquer!

    Aimé par 1 personne

      • Oui, les araignées, effectivement! 🙂 Ça me rappelle un peu l’univers de Tim Burton. En France nous avons même un dicton: « Araignée du Matin,
        Chagrin,
        Araignée du Soir,
        Espoir. »

        Je pense que ce ma chronique ne sera pas en ligne avant mardi, le temps que je fasse quelques petites recherches et que je me remette doucement au graphisme. Je ne présenterai qu’une version abrégée accessible à toutes les bourses. 🙂

        Aimé par 1 personne

  5. Je vais devoir éviter votre blog si ça continue. Toutes vos entrées donnent envie et celle-ci particulièrement. J’étais déjà fan de Jane, le renard et moi ! Vendredi m’arrive le voyageur et le clair de lune ;o)
    Et oui je connais bien le travail de L Bourgeois que j’apprécie beaucoup !

    Aimé par 1 personne

  6. J’admire le travail et la personnalité de Louise Bourgeois.C’était quelqu’un de perçant, d’intimidant et à la fois, elle avait une lueur dans le regard qui lui donnait une allure de petite fille. J’ai été touchée par sa souffrance et sa capacité à transcender sa souffrance dans l’art. J’ai le DVD L’araignée, la maîtresse et la mandarine et j’ai eu la chance de voir l’araignée devant le Musée Guggenheim à Bilbao et c’est impressionnant. Merci beaucoup pour cet article et ces conseils de lecture. Bon week-end ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s