Madame lit L’odeur du café

Une petite erreur… voilà le billet!

Madame lit

Dany_Laferrière_Odeur_café

Chère lectrice, Cher lecteur,

Proust a plongé dans son enfance pour rédiger À la recherche du temps perdu et beaucoup d’écrivains ont puisé dans leurs souvenirs pour nous concocter des témoignages émouvants de leur vécu.  Dany Laferrière avec L’odeur du café relate son été de 1963 alors qu’il a dix ans à Petit-Goâve en Haïti. Il habite avec sa grand-mère Da qui adore l’odeur du café de Palmes. Les deux passent la majeure partie de leur temps sur la galerie où Da donne une tasse de café à ceux qui viennent discuter avec elle. Le petit Dany souffre de fortes fièvres alors il doit rester tranquille. Il y a le chien Marquis qui se pointe le museau et qui repart, la belle Vava dont est amoureux le petit Dany, les fourmis qui errent, les passants qui aiment parler de la vie, les cinq filles de Da qui habitent aussi la ville, les fantômes…

View original post 444 mots de plus

Catégories: Madame lit

3 commentaires »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s