Mots-clés

old_letter

Chère lectrice, Cher lecteur,

Si vous me lisez depuis un certain temps, vous connaissez mon intérêt pour la correspondance amoureuse. Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager cette très belle lettre d’Alexandre II, tsar de Russie, adressée à Katia Dolgoroukova (Catherine Dolgorouki) dont il est immédiatement tombé amoureux malgré leur grande différence d’âge. Il en a fait sa maîtresse, puis sa femme.

Mercredi 4 mars, à 9 1/2 du matin

Bonjour, mon Ange adoré, j’ai très bien dormi grâce à toi et suis réveillé tout imprégné de nos bingeries. Je viens de faire ma promenade matinale et en rentrant j’ai eu la joie de revoir ta chère lettre d’hier et je vois avec le bonheur que tu as gardé la même impression de notre bonne soirée. Oui nous nous aimons comme des fous et sommes heureux de nous aimer et de nous appartenir corps et âme pour toujours. Aujourd’hui nos pauvres coeurs languissants loin l’un de l’autre, mais en pensées nous serons pourtant réunis. Je vais partir pour la chasse et au lieu de cela j’aurais voulu voler vers toi, mon tout, car tu sais que les plaisirs n’existent plus pour moi. (…) Ainsi à revoir demain à 2 h et le soir à 8 h. Ce n’est que dans ces moments que je me sens vivre et tu sais que toute ma vie est en toi. Je t’embrasse tendrement.

Alexandre ou Tvoi na vsegda (À toi pour toujours)

Je suis toujours impressionnée par ces correspondances… À l’époque, on prenait le temps, malgré un rythme de vie beaucoup plus difficile (il me semble), de parler à l’autre de ses sentiments par le biais de belles lettres…L’écriture comme miroir de l’âme… 

Qu’en pensez–vous?

Bien à vous,

Madame lit