Mots-clés

,

Langevin

Chère lectrice, Cher lecteur,

La beauté nait la plupart du temps de la vérité. Les poètes savent aller à sa rencontre en puisant dans leur âme, en attendant le mot juste pour livrer leur vision du monde et en mariant l’obscurité à la lumière. Gilbert Langevin (1938-1995) touche à ma sensibilité à chaque fois que je plonge dans son univers poétique. Pourquoi? La poésie c’est intime, c’est une rencontre entre les mots d’un autre et ses propres émotions… et pour moi, il n’y a rien de plus vrai, de plus beau… Alors, voici un poème d’amour de M. Gilbert Langevin qui me fait vibrer, m’emporte dans un instant volé au temps.

Pour toi,
L’amour en robe rouge
L’amour en clé de sol
Au ras du soleil
L’amour en tout
Pour toi vers nous
L’amour aussi rare que l’or
Ou que l’air des villes mourantes
L’amour en croix
En cris en voix
J’étais si nu
Dans l’aurore fade
Qui nous colla
Son air fatal
Au ventre bleu
De nos désirs
J’avais vécu tant de nos êtres
En un silence
Heureux de naître
Avant de croire
Au ciel du cœur
Où ton beau corps
Sauve mon âme

Pour coucher
Dans le lit des rivières?
Des rivières
Qui se souviennent
Encore de nos cris
De nos nuits
Tout ce soleil qui court
Qui court
Qui court avec ton âme noire
Et lumineuse aussi
Alors tu sais que vivre est une fleur mortelle

Aimez-vous ce type de poésie? Si votre réponse est oui, il vous faut découvrir ce magnifique poète de la liberté, de la colère, de la bonté…

Bien à vous,

Madame lit

Langevin, Gilbert. Les joyaux de la colère, Trois-Rivières : Écrits des Forges, 2016, 259 p.