Mots-clés

, ,

Citation-Stefansson-1

Chère lectrice, Cher lecteur,

Je suis très enchantée par ma lecture de D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds de Jón Kalman Stefansson. Je voulais partager deux merveilleuses citations pour témoigner de mon admiration pour la plume de cet écrivain que je découvre. Mon mois sur la littérature islandaise pour le Défi littéraire Madame lit des livres du monde promet!

Oddur serre les poings plus fort encore, impuissant, vaincu, il serre les poings, c’est sa manière à lui de déclarer sa flamme, elle le sait, c’est ainsi que se tisse le chant de l’amour qu’il lui destine.

Bref exposé sur la force qui ravage les vies
et rend les déserts habitables

C’est elle qui maintient les planètes en orbite, déclenche l’expansion de l’Univers et engendre les trous noirs.

Et celle que j’ai insérée dans l’image s’avère tout simplement sublime :

Chaque journée avec toi
Est comme le paradis,
Un rêve engendré par les dieux

Si vous voulez connaître les premières lignes du prélude, cliquez sur Lecture du moment. Je présente le livre.

Comment trouvez-vous ces deux extraits?

Bien à vous,

Madame lit