Madame lit du Sándor Petöfi

11 réflexions sur “Madame lit du Sándor Petöfi”

  1. Je trouve tellement bien le changement de ton entre les deux poèmes. Le poète hongrois s’interroge sur la vie, l’amour, la mort et aussi l’oubli.

    Quand on sait tout ce que le peuple hongrois a souffert quel bel hommage rendu au poète de Fin septembre par le poète Paul Eluard! Un poète est mort à 26 ans mais sa poésie demeure avec les rêves de Petôfi comme le dit si bien le poète français.

    Tu as eu une merveilleuse idée de grouper ces deux textes qui, d’une certaine façon, s’éclairent, se répondent l’un l’autre.

    Que de travail cela a demandé je présume!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui… un poème fort touchant et un sublime hommage d’Éluard. Petôfi a marqué à tout jamais la Hongrie… Sa poésie va continuer à souffler sur les plaines hongroises et à illuminer les journées d’été… elle est indissociable du mot liberté! Alors aimons-la! Merci!

      J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s