Madame lit des poèmes sur Don Quichotte

24533220 - don quixote and sancho panza

Chère lectrice, Cher lecteur,

Comme je suis en train de lire Don Quichotte de la Manche, j’ai choisi de partager avec vous deux poèmes sur le légendaire héros. Le premier est présenté dans les poésies liminaires du livre. Paul Verlaine a, pour sa part, rédigé le second. On sait à quel point Don Quichotte a influencé les artistes dans plusieurs domaines (poésie, peinture, livre, chanson, etc.) et beaucoup d’hommages ont été composés en son honneur.

DE SOLISDAN

À DON QUICHOTTE DE LA MANCHE
Sonnet

Don Quichotte, ô seigneur, vos mille extravagances
Ont beau vous avoir mis la cervelle à l’envers,
Jamais vous ne serez accusé par personne
D’avoir agi en homme infâme ni pervers.

Vous avez pour témoins vos exploits, vos prouesses,
Puisque vous sûtes être un redresseur de torts,
Qui mille fois reçut la vile bastonnade
De brigands sans pitié, misérables coquins.

Et si jamais un jour la belle Dulcinée
S’aventure à vous nuire et à vous outrager,
À vos peines de cœur opposant rebuffades,

Dites- vous, pour trouver réconfort au malheur,
Que Sancho fut pour vous un piètre entremetteur :
Lui, benêt, elle, ingrate, et vous, amoureux fade.

À Don Quichotte
Poète : Paul Verlaine (1844-1896)
Recueil : Premiers vers (1864).

Ô Don Quichotte, vieux paladin, grand Bohème,
En vain la foule absurde et vile rit de toi :
Ta mort fut un martyre et ta vie un poème,
Et les moulins à vent avaient tort, ô mon roi !

Va toujours, va toujours, protégé par ta foi,
Monté sur ton coursier fantastique que j’aime.
Glaneur sublime, va ! ? les oublis de la loi
Sont plus nombreux, plus grands qu’au temps jadis lui-même.

Hurrah ! nous te suivons, nous, les poètes saints
Aux cheveux de folie et de verveine ceints.
Conduis-nous à l’assaut des hautes fantaisies,

Et bientôt, en dépit de toute trahison,
Flottera l’étendard ailé des Poésies
Sur le crâne chenu de l’inepte raison !

Mars 1861.

J’adore vraiment les aventures de Don Quichotte et de son écuyer Sancho Pança.

Comment trouvez-vous ces deux poèmes?

Bien à vous,

Madame lit

Image : Droit d’auteur: scusi / 123RF Banque d’images

10 commentaires »

  1. Lire ces deux poèmes après avoir complété plus de 300 pages du roman est vraiment merveilleux.
    Pauvre Quichotte vraiment tout seul quand on lit le premier poème…
    Et quelle belle dernière ligne du poème de Verlaine.

    Vraiment un roman à lire et que de surprises il nous réserve tout au long de ses pages…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s