Madame lit du Isabel Pérez Montalbán

Pérez-Montalban

Chère lectrice, Cher lecteur,

Isabel Pérez Montalbán est une poétesse espagnole née à Cordoue en 1964 et elle vit à Malaga, ville que je visiterai en juin. Elle a fait paraître quelques recueils de poésie qui ont été couronnés de prix et elle possède son blogue! Vous pouvez le consulter en cliquant sur Blogue d’Isabel Pérez Montalbán. J’ai choisi de partager avec vous son poème «Troisième enseignement» car je trouvais qu’il affichait une petite caractéristique tributaire de ma lecture du moment.
 

Troisième enseignement

Des matières qu’on ne vous enseigne pas à l’école:
Avoir beaucoup de patience. Entretenir une dune mobile
et les plates-bandes terreuses des jours.
Boire les larmes retenues. Manger de l’oxyde et du pain.
Filer loin de la violence dominicale.
Se déshabiller en hâte. Fermer brutalement le robinet
brûlant du désir. Contenir toute nausée.
Lire les suicidés, les survivants
du goulag boréal, de l’holocauste.
Regarder ce que j’ai rêvé au loin:
une maison sur la plage aujourd’hui en ruines,
refuge pour les rats et les camés.
Ne pas confondre les moulins avec les géants.
Famille signifie les appels d’un berger
qui réunit son troupeau. Aussi
se perdre dans l’obscurité de la montagne,
avoir peur, lâcher la corde
tendue au-dessus d’un précipice d’abandon.

Savoir par cœur et ensuite oublier.

Bien à vous,

Madame lit

9 commentaires »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s