Madame lit « Nuit blanche »



Chère lectrice, Cher lecteur,

Permettez-moi de partager avec vous le très beau poème « Nuit blanche » d’une grande poétesse québécoise, Rina Lasnier, née au début du vingtième siècle (1915). Cette dernière a ouvert la voie à beaucoup de poètes et elle a remporté de nombreux prix dont le David en 1974.

Nuit blanche

Ni jour ni nuit cette aube écartant le jour à mesure

ces îles floconneuses de nuit lunaire et plus lente

et cette lenteur brille par jalousie du silence ;

neige de nul naufrage comme un secret dans la seule pâleur,

comme une peine longue dans ses houilles blanches

car ici la voix n’a pas d’ombre ni le cri de piège.

C’est la nuit blanche des yeux ouverts de la neige

et le vent ne lui donnera rien à voir

sauf le lien parallèle de sa chute éclairante

et les buissons déracinés des visions intérieures

Que lointaine est la mort avec ses pôles magnétiques,

et le soleil avec ses frontières de couleurs circulaires

et que le renard mêle parfois à sa gueule de haute faim.

Lente tapisserie à mailles d’étoiles filamenteuses,

léger roulis de prodiges descellés de la pierre du jour ;

saison du corps et du lieu de l’amour ensemble disparus,

légère incarnation de la mémoire passant à ses baumes blancs…

Je trouvais que ce poème cadrait très bien avec la thématique de la neige en janvier pour le Défi Madame lit 2019.

Qu’en pensez-vous?

Bien à vous,

Madame lit

10 commentaires »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s