Madame lit du Ronsard

Chère lectrice, Chère lecteur,

En ce mois de la Saint-Valentin, j’ai décidé de partager avec vous ce magnifique chant rédigé par Pierre de Ronsard à l’âge de trente ans pour une jeune paysage dont il était probablement amoureux et dont il était l’amant. Ce chant est tiré du Second livre des Amours.

Bonjour mon cœur, bonjour ma douce vie.

Bonjour mon œil, bonjour ma chère amie,

Hé! bonjour ma toute belle,

Ma mignardise, bonjour,

Mes délices, mon amour,

Mon doux printemps, ma douce fleur nouvelle,

Mon doux plaisir, ma douce colombelle,

Mon passereau, ma gente tourterelle,

Bonjour, ma douce rebelle.

Hé! faudra-t-il que quelqu’un me reproche

Que j’aie vers toi le cœur plus dur que roche

De t’avoir laissée, maîtresse,

Pour aller suivre le Roi,

Mendiant je ne sais quoi

Que le vulgaire appelle une largesse?

Plutôt périsse honneur, court, et richesse,

Que pour des biens jamais je te relaisse,

Ma douce et belle déesse.   

Je trouve tout simplement délicieux ce chant marqué par le réveil auprès de la personne aimée.

Comment le trouvez-vous?

Bien à vous,

Madame lit

Cet article contient des liens d’affiliation grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec. Vous pouvez commander le livre mentionné par le biais du site Web des Libraires grâce à un lien sécurisé.

Catégories: Mes citations

4 commentaires »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s