Madame lit du Dany Laferrière

Chère lectrice, Cher lecteur,

Pour le Défi 2020 de Madame lit, en janvier, il faut lire un livre ayant remporté l’important prix Médicis. En guise de citation, j’aimerais partager avec vous un extrait de L’énigme du retour, le magnifique roman de Dany Laferrière de l’Académie française. Je l’ai lu il y a quelques années.

Le narrateur quitte son pays, Haïti, à l’âge de vingt-trois ans en raison du régime politique. Il s’établit à Montréal, ville du Nord. Il revient trente-trois ans plus tard en terre haïtienne, après un long exil, pour annoncer à sa mère la mort de son père. Avant son retour, il fait une escale à New York, là où est mort son paternel. De retour au pays natal, dans un Haïti contemporain, il renoue avec les membres de sa famille (sa mère, sa sœur, son neveu), ses amis et ceux de son père. Il se promène sur le territoire pour revenir à ses sources, il le nomme, le décrit, se l’approprie. Il constate que la désespérance pave les routes de son pays, mais elle n’a pas réussi à s’infiltrer dans la dignité de ses habitants.

Il y a des livres comme ça, majeurs dans notre vie. J’ai lu L’énigme du retour après le décès de mon père et je dois avouer qu’il fait partie de mes lectures marquantes. Voici un extrait qui m’a touchée.

Un sourire à peine visible.
Le sourire de quelqu’un qui croit
que la mort ne pourra jamais effacer
le souvenir de certain après-midi d’été
dans une chambre de Brooklyn.

Jusqu’à la fin,
même sale,
même fou,
mon père est resté
le dandy qu’il avait été.
Il n’y a pas d’explication au charme.

Je me demande qui on encense en ce moment
quand celui dont on parle
ne peut plus rien entendre.
Un de ses vieux camarades raconte une anecdote
qui semble amuser tout le monde.
J’entends les rires au loin.

Mon père, tout près de moi, dans son cercueil.
Je le surveille du coin de l’oeil.
Un astre trop aveuglant
pour qu’on puisse le regarder de face.
C’est cela, un père mort.

Un magnifique roman à lire en ce mois mettant à l’honneur le prix Médicis.

Vous l’avez lu? Que pensez-vous de cette recommandation?

Bien à vous,

Madame lit

LAFERRIÈRE, Dany. L’énigme du retour, Montréal, Boréal compact, 2010, 288 p.

ISBN 978-2-7646-2079

Cet article contient des liens d’affiliation grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec. Vous pouvez commander L’énigme du retour par le biais du site Web des Libraires grâce à un lien sécurisé.

7 commentaires »

  1. Très bon auteur qui sait prendre le pouls du moment. Pour souligner son séjour à Paris, il a écrit et dessiné Autoportrait de Paris avec chat où il raconte les personnalités littéraires qui peuplent Paris à divers temps du XXe siècle. Un parcours unique, narré et dessiné. Je n’ai pas lu L’Énigme du retour, mais ta présentation m’y incite vraiment. Merci de partager.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Christian pour ton commentaire. Dany Laferrière a une plume magnifique remplie de poésie, de charme, de grâce. À lire, à découvrir et à relire en savourant la douceur d’une mangue ou l’odeur d’un café. J’ai lu au moins trois ouvrages de ce dernier et pour moi, il est un incontournable. Au plaisir!

      J'aime

  2. oui, je l’ai lu quand il est sorti et j’avais beaucoup aimé. Lu aussi d’autres livres de Dany Laferriere que j’aime beaucoup en general. Impressionnée par l’audace aussi d’écrire sous cette forme… (dans ce livre en particulier) surtout de nos jours où tout est tellement formaté !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s