Madame lit ses recommandations de prix Booker

Chère lectrice, Cher lecteur,

Comme février arrive à grands pas et que le défi littéraire 2020 de Madame lit est amorcé, j’ai concocté une liste présentant quelques prix Booker. J’espère que cette dernière pourra vous aider dans votre préparation!

Tout d’abord, qu’est-ce que le prix Booker? Selon Wikipédia :

Le prix Booker, créé en 1968, est l’un des plus importants prix littéraires remis annuellement. Seuls les romans de fiction rédigés en anglais sont susceptibles d’être primés; ils doivent avoir été écrits par un auteur vivant. À la création du prix seuls les citoyens du Commonwealth, de l’Irlande, ou du Zimbabwe pouvaient concourir, mais depuis 2013, tous les romans de fiction de langue anglaise sont acceptés. Le gagnant de ce prix est presque assuré d’une gloire internationale, laquelle est souvent assortie d’un succès de vente pour l’ouvrage.

Alors, pour février, continuons le défi avec une autrice ou un auteur ayant remporté ce prix littéraire fort convoité.

Sans plus tarder, voici les titres. J’ai cité l’extrait du site des Libraires. En cliquant sur le lien du livre, vous serez redirigé sur le site. Vous pouvez, si vous le désirez, commander le bouquin.


1974Le Conservateur de Nadine Gordimer

«Le début du Conservateur (le cadavre d’un Noir trouvé dans la propriété agricole d’un industriel blanc nommé Mehring) ressemble à un fait divers, mais c’est encore l’occasion pour Nadine Gordimer, prix Nobel de littérature en 1991, de développer une analyse spectrale de l’histoire et des mentalités de son pays. Mehring est un pur produit de la société blanche sud-africaine des années 60-70, un homme par qui la politique de l’apartheid se perpétue, à bout de souffle. A l’image d’un système schizophrénique, Mehring va sombrer sous le poids de sa propre histoire, de ses contradictions, de sa vacuité. Il verra son fils rebelle et sa maîtresse gauchiste s’éloigner de lui et le laisser avec ses fantômes. Ce roman, parmi les plus élaborés et les plus poétiques de Nadine Gordimer, a obtenu le Booker Prize en 1974. On y retrouve l’un de ses thèmes favoris : la bonne conscience, les mensonges qui aident certains à vivre et qui forcent d’autres à mourir.»


1982 – La liste de Schindler de Thomas Keneally

«C’est la lecture de ce roman vrai qui a inspiré Steven Spielberg pour réaliser son célèbre film La Liste de Schindler. Comme l’a écrit le Guardian, «c’est une chose de rassembler des documents historiques et des témoignages. C’en est une autre de les ramener à la vie comme l’a fait Thomas Keneally». Et en effet, l’auteur reconstitue l’histoire d’Oskar Schindler – industriel allemand qui dirigeait une usine rattachée à un camp de concentration durant la Seconde Guerre mondiale – dans des termes si précis que l’on devient le témoin de l’extraordinaire acte de bravoure que ce dernier a accompli en sauvant des centaines d’ouvriers juifs. Qui a vu le film de Spielberg n’en a pas oublié les images ; les pages du roman de Keneally, elles, résonneront longtemps dans la mémoire de leurs lecteurs.»


1989 – Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro

« Les grands majordomes sont grands parce qu’ils ont la capacité d’habiter leur rôle professionnel, et de l’habiter autant que faire se peut ; ils ne se laissent pas ébranler par les événements extérieurs, fussent-ils surprenants, alarmants ou offensants. Ils portent leur professionnalisme comme un homme bien élevé porte son costume. C’est, je l’ai dit, une question de « dignité » »Stevens a passé sa vie à servir les autres, majordome pendant les années 1930 de l’influent Lord Darlington puis d’un riche Américain. Les temps ont changé et il n’est plus certain de satisfaire son employeur. Jusqu’à ce qu’il parte en voyage vers Miss Kenton, l’ancienne gouvernante qu’il aurait pu aimer, et songe face à la campagne anglaise au sens de sa loyauté et de ses choix passés…»


1990Possession d’Antonia Susan Byatt

«La destinée du jeune chercheur Roland Micheli paraît étrangement liée à celle du poète victorien Randolph Henry Ash, dont il est l’un des plus grands spécialistes. Le jour où, d’un livre poussiéreux, il exhume deux lettres d’amour de l’illustre écrivain adressées à une inconnue, le cours de ses travaux – et de sa vie – est bouleversé : documents volés, amours clandestines, suicide romantique peuplent l’aventure qui dépasse bientôt le simple cadre universitaire. Couronné en 1990 par le prestigieux Booker Prize, adapté en 2002 au cinéma par Neil LaBute avec Gwyneth Paltrow et Aaron Eckhart, Possession est un récit captivant, subtil mélange d’érudition, de romance et de suspense, qui a été traduit dans de nombreux pays et a rencontré un succès mondial.»


1992 – Le patient anglais de Michael Ondaatje

«En Italie, durant la 2e Guerre mondiale, dans une villa transformée en hôpital de guerre, Hana, une jeune infirmière, veille un aviateur anglais, atrocement brûlé lors d’un accident d’avion dans le Sahara. Tandis que la mort rôde autour de la villa, chacun dévoile son histoire. La plus énigmatique reste celle de ce pilote anglais. Man Booker Prize 1992 et Golden Man Booker Prize en 2018.»


2002 – L’Histoire de Pi de Yann Martel

«S’il avait continué de vivre dans le jardin botanique de Pondichéry, en Inde, où son père s’occupait du zoo, Pi Patel aurait eu une vie plutôt heureuse, mais ses parents ont un jour décidé de quitter le pays pour venir s’installer à Toronto, emportant avec eux quelques animaux. Leur bateau fait naufrage, et Pi se voit obligé de vivre, pendant 227 jours, dans la promiscuité d’un énorme tigre du Bengale.»


2005 – La mer de John Banville

«À la mort de sa femme, Max décide de retourner aux Cèdres, propriété du bord de mer et maison de son enfance. Tiraillé par le chagrin, la colère et l’insondable douleur du deuil, il se réfugie dans le passé, pour «échapper au présent froid et à l’avenir encore plus froid». Il y revit ces moments d’enfance, troublé et fasciné par la famille Grace : Constance, la mère séductrice ; Carlo, le père autocrate ; et puis les mystérieux jumeaux, Chloé et Myles, le garçon muet. Il y revit aussi ce tragique événement qui marquera au fer rouge le reste de son existence…Booker Prize 2005, La Mer est un roman d’une beauté envoûtante, mélancolique et sensuelle, sur l’amour, la perte et le pouvoir de la mémoire. « Si la mer sied si bien à l’un des sommets de Debussy – à une belle chanson de Trenet, aussi -, elle sera désormais associée à un roman inoubliable.» Baptiste Liger, Lire»


2009 – Le Conseiller , tome 1 – Dans l’ombre des Tudors d’Hilary Mantel

«Angleterre, 1527. Dynastie des Tudors. Thomas Cromwell est le secrétaire du cardinal Wolsey, le conseiller favori d’Henri VIII. Mais les rois sont inconstants. La couronne réclame un héritier et la reine Catherine a une rivale : la belle Anne Boleyn qui attise la passion du souverain… Ce dernier veut se débarrasser de Catherine, et le cardinal Wolsey échoue à obtenir du pape Léon X l’annulation du mariage royal. Thomas pourrait tomber en disgrâce avec son maître, mais c’est compter sans son habileté et son art politique… «Une écrivaine d’une puissance rare, menant d’une main de maître l’ascension de Thomas Cromwell. »Le Point« Nul besoin de s’intéresser à l’histoire d’Angleterre pour être happé, c’est la vie même, dans un concentré extraordinaire, qui se tient à portée de main. » Elle »


2014 – La Route étroite vers le Nord lointain de Richard Flanagan

«En 1941, Dorrigo Evans, jeune officier médecin, vient à peine de tomber amoureux lorsque la guerre s’embrase et le précipite en Orient puis dans l’enfer d’un camp de travail japonais où les captifs sont affectés à la construction d’une ligne de chemin de fer en pleine jungle, entre le Siam et la Birmanie. Maltraités par les gardes, affamés, exténués, malades, les prisonniers se raccrochent à ce qu’ils peuvent pour survivre – la camaraderie, l’humour, les souvenirs du pays. Au coeur de ces ténèbres, c’est l’espoir de retrouver Amy, l’épouse de son oncle avec laquelle il vivait une bouleversante passion avant de partir au front, qui permet à Dorrigo de subsister. Cinquante ans plus tard, sollicité pour écrire la préface d’un ouvrage commémoratif, le vieil homme devenu après guerre un héros national convoque les spectres du passé. Roman d’une rare intensité poétique sur l’absurdité de la condition humaine, La Route étroite vers le Nord lointain est aussi un cri contre la précarité de la mémoire et l’inacceptable victoire de l’oubli.»


2019 – Les Testaments de Margaret Atwood

«Lorsque les portes du fourgon se referment sur Defred, à la fin de La Servante écarlate, les lecteurs n’ont aucune idée de ce que lui réserve l’avenir : la mort ou un nouveau départ. Les Testaments apportent enfin une réponse à leurs questions. Nous y retournons à Gilead quinze ans après avoir laissé Defred à son avenir incertain, grâce aux témoignages explosifs de trois narratrices. »


Mes choix pour février :

  • Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro
  • Possession d’Antonia Susan Byatt

J’espère que cette liste vous aidera à choisir un bouquin pour le défi littéraire! J’ai hâte de connaître celui qui bercera certaines de vos soirées de février.

Bien à vous,

Madame lit

Source : Les libraires

Cet article contient des liens d’affiliation grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec. Vous pouvez commander les livres mentionnés par le biais du site Web des Libraires grâce à un lien sécurisé.

24 commentaires »

  1. Quelle liste intéressante! J’ai fait deux choix avant de connaître les tiens et j’avais aussi retenu Possession.
    Des livres nombreux à lire, heureusement que le mois de février de cette année compte un jour de plus…
    Une fois de plus merci à toi pour le travail que tu fais à chaque mois pour nous présenter des auteurs et leurs oeuvres!

    Aimé par 1 personne

    • J’ai commandé hier «Possession» et j’espère le recevoir prochainement. C’est un plaisir de concocter ces listes. J’ai lu «Le patient anglais» et je le recommande fortement. Au plaisir et merci de me suivre dans cette aventure!

      J'aime

  2. J’hésite encore ! Le conservateur me tente énormément, tout comme, Dans l’ombre des Tudors ! Quoi qu’il en soit, je participerai avec l’un des deux, c’est une certitude 😉
    Mon article pour le Prix Médicis sera publié mercredi 😀 Dois-je te mettre le lien en copie? Comment procèdes-tu ?

    J'aime

  3. Une belle liste et un bon choix de lecture. J’étais vraiment impressionnée par Possession quand je l’ai lu, l’histoire est vraiment bien construite et l’atmosphère et les personnages si prenants! Je recommande aussi le lauréat du Prix Booker 1997, Le Dieu des Petits Riens d’Arundhati Roy, qui est superbement écrit.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s