Madame lit sa chronique du Collier rouge de Jean-Christophe Rufin

Chère lectrice, cher lecteur,  Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin est un bref roman ayant comme thème principal, la fidélité. Le lecteur se retrouve en 1919, dans un petit village français, Berry, et il est témoin d’un interrogatoire qui se déroule dans la prison. Jacques Morlac, ancien combattant de la Première Guerre mondiale, décoré de la Légion d’honneur, doit répondre aux questions du juge Hughes Lanthier du Grez qui est responsable d’évaluer l’acte qu’il a commis contre la nation. Que s’est-il passé? Le juge tente bien que mal de trouver un sens à l’acte de Morlac. Il cherche à amener l’homme à s’excuser afin qu’il soit libéré avant son procès. Le lecteur, au fil des pages, en apprend davantage sur les valeurs des deux hommes et surtout, sur leur perception de la fidélité. Tout au long des discussions qui se déroulent durant quelques jours, le chien de Morlac, prénommé Guillaume, aboie jour et nuit en guise de témoignage de fidélité envers son maître. Guillaume a accompagné Morlac dans les tranchées, sur les bateaux, sur les routes. Il a été lui aussi blessé sur les champs de bataille et il a été témoin des atrocités de la guerre. Dans ce roman, il y a également une histoire d’amour entre Morlac et une jeune femme, Valentine, et cette dernière s’avère également marquée par le thème de la fidélité. J’ai aimé ce récit car j’ai une chienne et je trouve que la relation […]

Lire la suite →

Madame lit sa chronique d’un roman de Jane Austen

Bonjour chère lectrice ou cher lecteur, je viens de terminer Lady Susan de Jane Austen. C’est un court récit tournant autour de Lady Susan, veuve de 35 ans, qui séjourne chez son beau-frère, M. Vernon, un riche banquier. Elle est sans-le-sou et désire marier sa fille de 16 ans Frederica à un sot. Toutefois, la jeune fille refuse de se soumettre à l’autorité maternelle. Elle bénéficiera de l’appui de son oncle et de sa tante ainsi que d’un soupirant de sa mère, le jeune Reginald, frère de Mme Vernon. Le lecteur se rend rapidement compte que Lady Susan s’avère méchante, manipulatrice et calculatrice. Mais encore, dans ce livre, Jane Austen met en opposition la méchanceté de Lady Susan à la sagesse de Mme Vernon. Il y a une sorte de lutte de pouvoir qui s’installe entre les deux héroïnes et le lecteur devient le témoin de cette dernière par le biais des lettres qu’elles rédigent à divers personnages. En tant que passionnée de l’univers de Jane Austen, je dois dire que j’ai bien apprécié cet échange de lettres. Je ne peux encore une fois qu’admirer la façon dont la célèbre écrivaine britannique nous présente ses personnages et sa manière de nous les faire aimer ou détester. Lady Susan est habitée par un esprit de vengeance, à la manière de Wickham dans Orgueil et préjugés. Voici un extrait d’une lettre de Lady Susan pour vous le démontrer :  En ce moment, mes pensées vont […]

Lire la suite →