Aller au contenu principal

Madame lit une réflexion à propos de…

Chère lectrice, Cher lecteur, Je voulais vous partager un texte passionnant de M. Dany Laferrière, membre de l’Académie française, que j’ai découvert dans Internet. Son écrit s’intitule «Un aveugle dans la bibliothèque». Il l’a d’ailleurs lu dans le cadre du 74e Congrès mondial de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d’institutions (IFLA). D’une part, dans cet écrit, il est […]

Lire la suite →

Madame lit son bilan de mars

Chère lectrice, Cher lecteur, Que dire de ce mois que je peux comparer à une étoile filante? Mars a passé rapidement… Donc, mon émotion du mois est reliée à l’étonnement. Je suis étonnée de n’avoir pas vu défiler mes jours et mes nuits. Je suis étonnée d’être devant avril. Je suis étonnée d’avoir aperçu mes premières bernaches. Je suis étonnée […]

Lire la suite →

Madame lit l’incipit d’un prix Goncourt

Chère lectrice, Cher lecteur, En guise de citation aujourd’hui, je vous offre l’incipit de ma lecture du moment. À cet égard, je poursuis mes découvertes   d’ouvrages se déroulant en Italie. En ce moment, je suis plongée dans Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé. Jusqu’à maintenant, j’apprécie le talent de raconteur de cet écrivain que je ne connaissais pas. Laurent Gaudé a d’ailleurs remporté le prix Goncourt en 2004 pour ce roman. Il s’est vu décerner aussi le prix Jean Giono et le prix du roman populiste. Alors, pour réchauffer nos cœurs, voici une citation soulignant la puissance du soleil italien! La chaleur du soleil semblait fendre la terre. Pas un souffle de vent ne faisait frémir les oliviers. Tout était immobile. Le parfum des collines s’était évanoui. La pierre gémissait de chaleur. Le mois d’août pesait sur le massif d’un Gargano avec l’assurance d’un seigneur. Il était impossible de croire qu’en ces terres, un jour, il avait pu pleuvoir. Que de l’eau ait irrigué les champs et abreuvé les oliviers. Impossible de croire qu’une vie animale ou végétale ait pu trouver- sous ce ciel sec- de quoi se nourrir. Il était deux heures de l’après-midi, et la terre était condamnée à brûler. (p.11) J’ai hâte de vous en parler davantage! Au plaisir et bonne lecture! Au fait, avez-vous lu ce récit? Bien à vous, Madame lit Gaudé, L. (2006). Le soleil des Scorta. Saint-Amand-Montrond: Babel, 283 p. Figure : https://www.google.ca/search?q=le+soleil+des+scorta&biw=1366&bih=622&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjM5aKb9-DLAhXjm4MKHU4LD_0Q_AUIBigB#tbm=isch&q=le+soleil+des+scorta+r%C3%A9sum%C3%A9&imgrc=fSYNwxszdKUecM%3A   […]

Lire la suite →

Madame lit Seule Venise

Chère lectrice, Cher lecteur, Une femme au début de la quarantaine vide son compte en banque, peu avant les Fêtes, part en train et aboutit à Venise. Elle vit une peine d’amour car son conjoint l’a quittée. Pour fuir la douleur et se réapproprier son cœur, elle loue une chambre dans une pension. Elle y fait la rencontre d’un vieux […]

Lire la suite →