Madame lit Alice de Judith Hermann

«Parce que, lui comme elle, ils devenaient de plus en plus vieux. Parce que les gens tout à coup n’étaient plus là, qu’ils pouvaient avoir disparu du jour au lendemain, c’était pour ça, probablement». (p. 129) Chère lectrice, Cher lecteur,  Pour ma participation aux Feuilles allemandes, j’ai décidé de lire Alice de Judith Hermann. Cette année, je voulais découvrir une […]

Lire la suite →