Madame lit sa chronique de Check-point

Il y a des histoires poignantes, intrigantes, captivantes et nous devenons prisonniers de ces dernières lorsque nous les débutons. Nous ne voulons pas nous arrêter, nous voulons poursuivre malgré la fatigue, malgré l’heure tardive, malgré le travail qui nous attend le lendemain. Et bien chère lectrice et cher lecteur qui lisez avec avidité, laissez-moi vous dire que Check-point n’échappe pas à la règle. Nous sommes entraînés dans un thriller psychologique. Ne soyez pas surpris si vous ne pouvez vous arrêter durant votre lecture. J’ai toujours aimé les histoires de Jean-Christophe Rufin. De Rouge Brésil en passant par L’Abyssin, Sauver Ispahan et Globalia, j’adore l’imaginaire que nous offre ce membre de l’Académie française dans ses écrits. Ainsi, je peux dire que je n’ai pas été déçue par son dernier roman. Grâce à ce récit, nous nous retrouvons sur les routes de la Bosnie, en pleine guerre. Nous sommes plongés dans une sorte de huis clos car les 5 personnages, une femme et quatre hommes, entreprennent une mission humanitaire classique et ils partagent deux gros camions; ils doivent se rendre à Kakajn, en Bosnie centrale, pour aller porter des denrées aux habitants. Tout au long du trajet, nous apprenons à les connaître, à découvrir leur ambiguïté, leur but, leur motivation, leur déchirement, leur incertitude, leur questionnement, etc. Jean-Christophe Rufin, avec Check-point, se retrouve en terrain connu lui qui est pionnier du mouvement humanitaire des «French doctors». Ainsi, il a vécu cette guerre alors il sait […]

Lire la suite →