Madame lit La porte de Magda Szabó

Chère lectrice, Cher lecteur, La porte de Magda Szabó, publié par les Éditions Viviane Hamy en français en 2003, présente l’histoire d’amitié entre Emerence, une domestique célibataire assez âgée et une jeune écrivaine mariée, dans une Hongrie communiste. Récit à essence autobiographique, l’écrivaine raconte les tranches de la vie de celle qui régnera en souveraine sur son couple, qui s’occupera de sa maison, de son chien Viola, de ses repas, de sa lessive pendant vingt ans. Elle dresse le portrait d’une femme forte, insaisissable, intransigeante, indépendante mais d’une humanité rarement égalée. C’est toute la singularité de cet être qui éclate à chaque page. Emerence Szeredás est aussi concierge. Elle veille à l’entretien d’immeubles et elle doit même enlever la neige à grands coups de balai malgré son âge car cette tâche fait partie de son contrat. L’écrivaine découvre, au fil du temps, les secrets de sa domestique. Elle relate ainsi le parcours d’Emerence, enfant qui a vu mourir son père, sa mère, son frère et sa sœur, ensuite, elle a été placée très tôt en tant que domestique par son grand-père dans une famille. Elle arrive chez les Grossmann, des Juifs, peu avant la Deuxième Guerre mondiale. Cette dernière éclate et Emerence fera passer pour sienne la fille du couple afin de lui éviter la mort. Elle obtiendra quelque chose de cette famille qu’elle gardera derrière une porte dans sa demeure. Mais quoi? Grande amoureuse des animaux, Emerence les recueille […]

Lire la suite →