Madame lit du René Char

Chère lectrice, Cher lecteur, Je me permets de partager avec vous un poème de René Char paru en 1948 dans Fureur et mystère publié chez Gallimard… Il résonne comme un chant d’été… comme une longue tristesse; un écrit mélancolique mais beau comme un soleil… Évadné L’été et notre vie étions d’un seul tenant La campagne mangeait la couleur de ta jupe odorante […]

Lire la suite →