Madame lit une citation du Roman de Julie Papineau

Chère lectrice, Cher lecteur,

Dans Le Roman de Julie Papineau, Micheline Lachance dresse le portrait de la femme de Louis-Joseph Papineau, Julie Papineau. Durant la Rébellion de 1837-1838, Louis-Joseph avoue bien humblement à son épouse lors de son exil aux États-Unis qu’il a perdu le contrôle des événements alors qu’il en a été la source.

Je connaissais aussi mon ascendant sur le peuple, mais je suis hélas! forcé d’admettre que je n’ai pas vu venir la catastrophe. En dénonçant à cor et à cri la tyrannie anglaise, les abus et les injustices dont notre peuple était victime, je nous ai enfermés dans une souricière. Il était trop tard. J’aurais dû lancer des appels au calme plus tôt. L’engrenage s’était mis en marche sans que je puisse rien contrôler.

Je me suis aussi remémoré mon intervention pacifique, à l’assemblée de Saint-Charles. Jamais, de toute ma vie politique, on ne m’avait réservé un accueil aussi glacial. Le drame qui allait suivre était déjà enclenché. Je n’y pouvais plus rien.

Tu le sais comme moi, les Anglais n’avaient qu’un but : nous amener à la violence pour pouvoir abolir nos droits. Ils ont réussi.

[…]

Dans les pires moments, ton visage m’apparaissait. Ton irresistible sourire, tes deux bras accrochés à mon cou et l’univers qui basculait alors. Presque vingt ans que tu es à mes côtés. Je pensais à notre petite Aurélie, morte trop tôt, à ma mère, disparue elle aussi, et je me suis demandé si je n’allais pas bientôt les rejoindre dans l’au-delà. (p. 488)


Micheline Lachance livre une Julie touchante, inquiète, passionnée, amoureuse de son époux dans une époque tourmentée par des luttes. Elle est souvent seule, mais grâce aux lettres qu’elle échange avec son mari, elle réussit à surmonter son ennui. Elle partage les rêves de Louis-Joseph, tout comme ses drames, ses colères, ses frustrations, ses malheurs. Un beau portrait présenté dans ce livre. Julie Papineau a été l’épouse aimée de celui qui a marqué l’Histoire canadienne et québécoise. comme nul autre.

Sur le site des Libraires, voici le résumé que l’on peut lire :

« Sous des dehors de femme délicate et menue, la détermination et le caractère de Julie Bruneau séduisent le beau et fier Louis-Joseph Papineau, qu’elle épouse en 1818 à la cathédrale de Québec. Tout en se consacrant à ses enfants, Julie Papineau mène la vie des grands bourgeois : bals chez le gouverneur, promenades à cheval à la seigneurie et déjeuners chez monseigneur Lartigue. Elle fréquente les docteurs Wolfred et Robert Nelson, Jacques Viger, maire de Montréal, Henriette de Lorimier, le gouverneur Aylmer et autres personnages marquants de l’époque. Mais à l’été 1832, Julie se retrouve dans la mêlée qui aboutira à la rébellion de 1837. Tout bascule. Passionnément amoureuse de ce héros du Bas-Canada que fut Papineau, elle restera néanmoins lucide devant le rôle ambigu du chef des Patriotes lors de la fameuse bataille de Saint-Denis qui l’obligera à fuir aux États-Unis. Elle ira bientôt le rejoindre, le coeur battant, troublée à l’idée que l’homme de sa vie ait pu abandonner les siens… Un roman historique qui nous livre une Julie Papineau vivante et vibrante dans un décor d’époque plus vrai que nature. Une page d’histoire racontée à travers les yeux d’une femme animée de passions amoureuse et politique étonnamment modernes. »

C’était mon extrait pour souligner le mois sous le signe de l’Histoire.

Bien à vous,

Madame lit

LACHANCE, Micheline. Le Roman de Julie Papineau, Montréal, Québec/Amérique, 1995, 515 p.

Leslibraires.ca

Cet article contient des liens d’affiliation grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec. Vous pouvez commander Le Roman de Julie Papineau par le biais du site Web des Libraires grâce à un lien sécurisé.

6 commentaires »

  1. Je n’ai pas lu le livre consacré à Louis-Joseph Papineau mais je me souviens des merveilleux moments passés à Montebello pour voir son domaine. La grande maison, les érables majestueux…

    Aimé par 1 personne

Répondre à monyarochat Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s