Madame lit Clair de femme de Romain Gary

Chère lectrice, Cher lecteur, J’avais lu Clair de femme de Romain Gary il y a plusieurs années. Je me souvenais que j’avais été marquée par cette histoire… Toutefois, j’aurais été incapable de rédiger un billet sur cette dernière et de partager mes émotions par rapport aux personnages. Alors, je viens de la terminer. Ce récit aborde, entre autres, à travers la vision […]

Lire la suite →

Madame lit son billet du roman de l’Amour

Chère lectrice, cher lecteur, Beaucoup de littéraires ont analysé Belle du Seigneur. Pour certains, ce roman serait un livre sur l’échec de l’amour, pour d’autres, ce dernier serait «le chef-d’œuvre de la littérature amoureuse». Pour ma part, je dois vous dire d’emblée que Belle du Seigneur n’est pas un roman d’amour, mais il m’apparaît comme étant le roman de l’Amour, même s’il est empreint de paradoxes, de dualités (désir-répulsion ou encore passion-ennui). Je vais tenter de vous en parler, car je dois admettre que c’est presque un sacrilège pour moi de traiter d’un roman si beau, si magnifique, car j’ai peur de l’abîmer par mes propos. Grâce à ma lecture de Belle du Seigneur, j’ai découvert ma cathédrale littéraire de l’Amour… Pour vous entretenir de ce livre, je vais aborder brièvement l’écriture sublime de Cohen et l’amour qui est le thème central de ce récit à travers le couple Solal-Ariane. Résumé du roman Le roman débute le 1ermai 1935. Solal déclare alors à Ariane son amour. Cette dernière le rejette, car elle a peur de lui. Ensuite, Solal fera tout pour la conquérir et il réussit. Solal, Juif, séducteur, riche, fils d’un rabbin, assume les fonctions de sous-secrétaire général pour la Société des Nations. D’ailleurs, il est le responsable hiérarchique de l’époux d’Ariane. Ariane d’Auble est l’épouse d’Adrien Deume. Ariane est issue d’une famille noble de Genève et très jeune, elle perd ses parents et elle sera élevée par sa […]

Lire la suite →

Madame lit le titre de son livre du moment

Chère lectrice, cher lecteur, Avez-vous eu la chance de consulter la page concernant ma lecture du moment? Pour celles et ceux qui n’ont pas pu la voir, alors je tiens à vous dire que je suis en train de lire le grand chef-d’œuvre du roman d’amour du XXiècle Belle du Seigneur d’Albert Cohen. Je partage cette lecture avec une copinaute.  Donc, elle et moi, nous nous suivons au fil de la lecture des différentes parties du roman. C’est qu’il est gros ce livre! Un bon 1109 pages pour l’édition de poche! Je crois bien que ce sera ma seule lecture en novembre! Mais, quel livre! Comme je viens de publier un billet sur les incipits, je vous laisse sur celui tiré de Belle du Seigneur… Il est assez bien aussi … Descendu de cheval, il allait le long des noisetiers et des églantiers, suivi des deux chevaux que le valet d’écurie tenait par les rênes, allait dans les craquements du silence, torse nu sous le soleil de midi, allait et souriait, étrange et princier, sûr d’une victoire. À deux reprises, hier et avant-hier, il avait été lâche et il n’avait pas osé. Aujourd’hui, en ce premier jour de mai, il oserait et elle l’aimerait. (p. 13) Aimez-vous cet incipit? Je l’adore… comment ne pas succomber à cette confiance qui habite l’homme amoureux? Au fait, avez-vous déjà lu ce magnifique roman? Bien à vous, Madame lit Référence : COHEN, Albert. Belle du Seigneur, Paris, […]

Lire la suite →