Madame lit L’aventure ambiguë de Cheikh Hamidou Kane

Aventure ambiguë (L') - Cheikh Hamidou Kane

Chère lectrice, Cher lecteur, 

J’ai lu L’aventure ambiguë de Cheikh Hamidou Kane lors de mes études littéraires il y a plusieurs années durant un cours sur la littérature de la francophonie. Comme le défi littéraire 2020 met à l’honneur les Grands prix littéraires de l’Afrique noire en octobre, j’ai décidé de replonger dans cet univers. L’auteur a remporté le prix en 1962. Son roman s’avère une lecture indispensable. Pourquoi? Tout simplement car il présente une quête tragique où les adeptes de la tradition s’opposent à ceux du progrès. Entre les deux, un homme est bouleversé, perturbé. Une aventure débute pour lui, une aventure ambiguë dont il est difficile de sortir indemne. Ce livre est passionnant et fort en raison de cet affrontement qui amène le personnage principal, Diallo, à flotter entre deux tendances.

L’histoire

L’aventure ambiguë relate l’itinéraire spirituel de Samba Diallo, issu de la famille des Diallobé.  Ce dernier est déchiré entre les valeurs coraniques (tradition) représentées par le Maître d’école ou son père et celles inculquées par l’école française (progrès) associées entre autres à «la Grande Royale». Finalement, Diallo étudiera à l’école française au primaire et au secondaire et quittera le Sénégal pour aller poursuivre sa formation à Paris en philosophie. En sol français, il se sent seul, déraciné malgré des rencontres (pasteur Martial et sa fille Lucienne). Son père lui demande de revenir au Sénégal. De retour en terre natale, réussira-il à trouver un équilibre entre l’appel du respect de la tradition islamique et celui du progrès ? 

Ce que j’en pense

Lire ou relire ce bouquin, c’est assister au choc des cultures (invasion de l’Afrique par l’Occident) et de l’impact de ce choc sur les êtres. Ainsi, le symbole de la courge dans le récit le représente bien. Le Maître du Foyer Ardent, responsable de l’éducation coranique de Diallo, est fermé aux temps nouveaux et aux avancées technologiques et scientifiques. Il rejette toute tentative de conciliation entre les deux mondes (tradition/nouveauté) car il croit fortement que ce qu’il ne connaît pas sera fatal aux siens : 

«La courge est d’une nature drôle. Jeune, elle n’a de vocation que celle de faire du poids, de désir que celui de se coller amoureusement à la terre. Elle trouve sa parfaite réalisation dans le poids. Puis, un jour, tout change. La courge veut s’envoler. Elle se résorbe et se vide tant qu’elle peut. Son bonheur est fonction de sa vacuité, de la sonorité de sa réponse lorsqu’un souffle l’émeut. La courge a raison dans les deux cas (p. 147-148)».

Samba Diallo est un beau personnage. Il est intéressant de suivre son aventure aux couleurs de sa culture musulmane et occidentale (surtout française). 

Un livre que je recommande à tous car il est toujours d’actualité. Le choc des cultures est partout tout comme le choc identitaire. Qu’est-ce qu’on perd en apprenant? Qu’est-ce qu’on perd en n’apprenant pas? 

«Si je leur dis d’aller à l’école nouvelle, ils iront en masse…. Mais, apprenant, ils oublieront aussi. Ce qu’ils apprendront vaut-il ce qu’ils oublieront ?… Peut-on apprendre ceci sans oublier cela, et ce qu’on apprend vaut-il ce qu’on oublie ?» Chef des Diallobé

La quête de Diallo s’avère universelle car elle est celle d’un homme cherchant sa place dans «l’interculturalité».

J’ai été fortement ébranlée la première fois que j’ai lu ce récit et je dois dire que je le suis encore 25 ans plus tard. Ce livre parle d’une rencontre avec l’autre, cet étranger dont on a peur que l’on croit si différent mais qui est si semblable. 

Et si cette quête était celle de vous, de nous, de moi ? 

Voici comment Diallo décrit sa quête : 

«Il arrive que nous soyons capturés au bout de notre itinéraire, vaincus par notre aventure même…tout au long de notre cheminement, nous n’avons pas cessé de nous métamorphoser, nous voilà devenus autres». 

Avez-vous lu ce classique africain? 

Bien à vous, 

Madame lit

KANE, Cheikh Hamidou, L’aventure ambiguë, Paris, 10/18.

Cet article contient des liens d’affiliation grâce à un partenariat avec la coopérative des Librairies indépendantes du Québec. Vous pouvez commander le livre mentionné par le biais du site Web des Libraires grâce à un lien sécurisé.

9 commentaires »

  1. Je viens de lire ton article qui est très émouvant. Tu dis que tu es une fois de plus ébranlée à la lecture de ce livre. À voir ce qui se passe en France tout cela devient de l’actualité. J’ai le livre devant moi et je m’y mets dès ce soir. Merci encore pour m’avoir incité à lire un livre. Tu as vraiment le don de trouver les mots pour convaincre tes lecteurs…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s