Mots-clés

, , ,

Sandbanks

Chère lectrice, Cher lecteur,

Le mois d’août se retire et septembre se pointe le bout du nez… J’ai bien profité de ce mois en lisant sur le bord de ma piscine, sur une plage à Sandbanks, sur ma terrasse, dans ma balançoire, un peu partout pour bien savourer mes dernières semaines de congé. Je me suis sentie en paix; une paix reliée au bonheur d’être à la maison. C’est aussi ça la vie. Se bâtir un nid et savourer le temps qui passe dans la nature, entouré de tout ce que l’on aime… Alors, mon émotion du mois est associée à la plénitude.

Voici les titres des bouquins lus durant ce mois :

En ce qui concerne les citations présentées au fil du mois, les voici :

De plus, j’ai participé à l’événement le 12 août, j’achète un livre québécois! Pour découvrir mes achats, cliquez sur le lien! 🙂

Mais encore, je suis en train de lire un sublime roman. Pour connaître son titre, cliquez sur Lecture du moment.

Le mois d’août a été marqué par le décès de Réjean Ducharme, un grand auteur québécois.  J’avais étudié un de ses livres lors de la rédaction de ma maîtrise… Le monde littéraire québécois est donc en deuil depuis sa disparition.

Pour ma chronique Une écrivaine ou un écrivain par mois, j’ai décidé de vous parler de mon rapport aux livres d’Hubert Aquin; un illustre écrivain qui a marqué notre littérature. N’hésitez pas à lire ce billet pour découvrir sa sublime plume…

En guise de conclusion, je vous offre ce poème ayant comme thème la nature de George Sand, une femme que j’admire beaucoup.

À Aurore

La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même.

George Sand

Connaissiez-vous ce poème?

Bien à vous,

Madame lit