Mots-clés

Pasternak_poème

Chère lectrice, Cher lecteur,

Voici le poème «Rendez-vous» de Boris Pasternak tiré du Docteur Jivago.

RENDEZ-VOUS

La neige enfouit les routes
Et pèse aux flancs des toits.
Je franchirai la porte
Et t’aurai devant moi.

Seule, en manteau d’automne,
Nu-tête et en chaussons,
Luttant avec ton trouble
Et mâchant des flocons.

Les arbres, les clôtures
Fuyant au loin dans l’ombre…
Debout au coin du mur
Sous la neige qui tombe.

De ton fichu ruisselle
De l’eau dans tes revers.
Des gouttes étincellent,
Rosée dans tes cheveux.

Seule une blonde mèche
Éclaire tous tes traits;
Ton fichu, ta silhouette,
Ton pauvre mantelet.

Neige sur tes paupières,
Et dans tes yeux tourment.
Tu parais tout entière
Faite d’un seul tenant.

On dirait qu’un tranchet
Trempé dans l’antimoine
A gravé ton portrait
Dans mon cœur d’une entaille.

Et pour toujours j’y porte
Ces traits pleins de douceur,
Ainsi que nous importe
Si le monde est sans cœur.

Aussi ce soir de neige
Se double sous mes yeux,
Aussi ne tracerai-je
De trait entre nous deux.

D’où venons-nous, qui sommes-
Nous, de ce monde absents,
Où seuls des commérages
Sont restés de ces ans?

Si vous désirez connaître mes impressions sur le roman qui a valu le Prix Nobel à Pasternak (poète et romancier russe 1890-1960), cliquez sur Le docteur Jivago.

Bien à vous,

Madame lit