Mots-clés

, , ,

glaieuls

Chère lectrice, Cher lecteur,

Et oui, c’est l’heure du bilan! Septembre a été splendide à tous les niveaux : température, ressourcement, lecture. J’ai tenté de transiger avec différentes composantes pour trouver un équilibre et je crois bien être sur la bonne voie. Alors, je dirais que mon émotion du mois serait l’appréciation. J’apprécie pouvoir cette année travailler de la maison, j’apprécie mes marches avec mes chiens dans la nature, j’apprécie mes lectures, j’ai apprécié ma piscine en septembre, j’apprécie ma nouvelle demeure, etc.

J’ai lu en septembre… Voici les bouquins chroniqués :

Voici les citations présentées au fil de mois :

En ce qui concerne ma chronique Une écrivaine ou un écrivain par mois, j’ai décidé de rendre hommage à Nelly Arcan car cela a fait 8 ans le 24 septembre qu’elle s’est ôté la vie. Une photo inédite de cette dernière a été affichée dans mon billet et je suis particulièrement fière de l’avoir présentée.

Si vous désirez découvrir ce que je suis en train de lire, n’hésitez pas à cliquer sur lecture du moment.

Pour vous remercier de votre présence sur mon blogue et de vos commentaires que j’apprécie énormément, je vous offre le poème « Les glaïeuls » d’un grand poète québécois : Alain Grandbois.

 Les glaïeuls

Les glaïeuls blessaient le bleu
Le souvenir des jardins cernait les remords
Et des hommes penchaient leurs épaules

Il y avait quelque part sur une île
Des pas d’ombre et de paons

Avec un léger bruit elle venait
Elle venait dans un silence d’absence

C’était l’heure des mondes inanimés
Les astres tous se taisaient

Le soleil était fermé

Je vous souhaite du bon temps de lecture!

Au fait, quel billet avez-vous préféré sur mon blogue en septembre et pourquoi?

Bien à vous,

Madame lit